main menu

Pages

texte descriptif à visée argumentative 4am


Dans un texte, la description d’un lieu, d’un objet ou d’une personne peut être utilisée pour donner à voir et inciter à la découverte. On utilise alors un vocabulaire valorisant. Ces passages descriptifs sont donc au service de l’argumentation. On dira que ce texte a une VISÉE argumentative.

On décrit pour argumenter, à titre d’exemple : dans le dépliant touristique, l’affiche publicitaire, la lettre, la carte postale… 
Dans cette séquence, tu vas apprendre à utiliser la description pour argumenter.
Pour cela, tu dois savoir :
utiliser les modalisateurs pour exprimer la subjectivité ;
enrichir un GN à l’aide d’expansions (adjectif qualificatif, subordonnée relative, complément du nom) ;
exprimer le but ;
identifier les valeurs du mode impératif et savoir le conjuguer ;
accorder l’adjectif qualificatif avec le nom ;
produire à l’écrit un texte descriptif pour inciter à sa découverte.
Algérie : Terre multiple

La géographie autant que l'Histoire ont façonné l’Algérie pour en faire un pays à la fois africain, oriental et méditerranéen. Soumis à ces influences, ce pays d'une superficie de deux millions trois cents mille Km2, apparaît comme un véritable continent où se rencontrent divers types humains, une végétation et des productions étonnamment variées.
Au Nord, la Méditerranée baigne sur ses 1200 km de côtes : plages et criques aux noms berbères (Tigzirt), phéniciens (Ténès), latins (Rusguniae), arabes (El kala). Les paysages sont de lentisques, d'oliviers, de pins et de cyprès, mais la mer est plus chaude qu'en Italie ou en Espagne, et les hivers remplis de journées ensoleillées. Etranges hivers où l’on se baigne à Tipasa tandis que l’on skie à Chréa ou Tikjda, à quelques kilomètres de la mer. Etonnantes montagnes algériennes, Kabylie, Ouarsenis, auxquelles le cèdre conserve la fraîcheur au plus fort de l’été.
Les plateaux, hautes terres vouées au mouton, au blé dur et à l'alfa sont séparés par de vastes plaines aux riches cultures.
Puis vient l'autre partie de l'Algérie, la plus magique peut être, l'Algérie du Sahara, Sahara multiple, Sahara du pétrole et du gaz naturel : Hassi-Messaoud, Hassi R'Mel, Sahara des caravanes, Ouargla, Tindouf,Timimoun, Ghardaïa la Mozabite, Touggourt l'historique capitale des Ouled Djellal, Ouargla la moderne, In Salah noyée de sable, Djanet au pied d'une hallucinante montagne, mer de dunes à El-Oued, plateaux caillouteux à Ghardaïa, montagnes lunaires à Tamanrasset ..., des palmeraies et des oasis.[…]
L' Algérie avec ses contrastes géographiques et humains est une promesse d' étonnement, elle offre au voyageur un petit tour du monde en raccourci en lui faisant découvrir la pureté de la Grèce à Cherchell et Tipasa, le charme de l'Orient arabe à Alger et Constantine, la grâce andalouse à Tlemcen, la fraîcheur suisse dans les montagnes Kabyles, le Nouveau-Mexique au Hoggar, et dans chaque Oasis, les prémisses de l' Afrique et un coin du paradis perdu...
D’après le Guide touristique édité par le Ministère du Tourisme ; Alger 1968.
Lis le texte puis réponds aux questions.
Question
De combien de parties se compose ce texte ?
A quoi servent les deux points dans le titre ?
Remplace le qualifiant « multiple » par un autre de même sens.
Quelle est la source de ce texte adapté ?
A quel public s’adresse t-il ? Quelle expression le montre ?
Quels sont les facteurs qui ont fait de l’Algérie un pays oriental, 
méditerranéen et africain ?

Ce texte qui décrit l’Algérie est départagé en trois parties séparées par des espaces blancs. Redonne à chaque titre la partie qui lui convient.
  • Invitation ou incitation au voyage. 
    ••••
  • Présentation générale de l’Algérie. 
    ••••
  • Description détaillée de l’Algérie : l’Algérie du Nord, les Hauts-plateaux, l’Algérie du Sahara. 
    ••••
 

Complète le tableau suivant en relevant les informations sur le nord de l’Algérie.


La merLes paysagesLes hiversLes montagnes
L’auteur a utilisé les qualifiants suivants (magique, hallucinante, étranges, étonnantes) pour :
  •  impressionner le lecteur et l’inciter à la découverte du pays. 
    ••••
  • faire peur au lecteur. 
    ••••
 
Laquelle des trois régions l’auteur met-il en valeur ?
  • Le Nord - le Sahara - les Hauts plateaux. Justifie ta réponse
Quel est le but de l’auteur dans le choix de cette région ?
A qui s’adresse l’auteur dans le dernier paragraphe ?

Pour convaincre, inciter le touriste à la visite de l’Algérie, l’auteur lui promet un petit tour du monde en raccourci. Relie les éléments de la colonne A à ceux de la colonne B.
Le touriste retrouvera :
A                                                         B

  • La pureté de la Grèce  
  • Le charme de l’Orient arabe
  • Les prémisses de l’Afrique 
  • La grâce andalouse
  • La fraîcheur suisse
  • à Cherchell et Tipasa  
  • à Alger et Constantine
  • à Tlemcen
  • dans les montagnes Kabyles
  • dans chaque Oasis
 
I VOCABULAIRE
LES MODALISATEURS

Les modalisateurs sont des mots, des expressions ou des tournures qu’on peut utiliser dans un texte descriptif à visée argumentative pour montrer la subjectivité, la présence, l’implication de celui qui parle.
Ces modalisateurs peuvent exprimer :
  • Une certitude : L’Algérie est sans doute un lieu de rêve.
  • Un  jugement : Son peuple est hospitalier et généreux.
  • Des pronoms personnels de la première personne : je , me, moi
  • Des verbes ou expressions d’opinion : je pense, je trouve, je suis sûre …
  • Des figures de styles comme la comparaison et la métaphore : Elle est belle comme une gazelle (comparaison). Cette fille est un ange (métaphore).
  • Des types de phrases : Qu’elle est sage !
Surligne tous les mots et expressions par lesquels l’auteur donne son avis sur la ville de Ghardaïa.
Ghardaïa fait partie de ces vieilles villes magiques du Sud algérien. Elle apparaît au loin, ramassée tel un essaim, tissée en forme de toile d’araignée. Ghardaïa émerveille par sa simplicité et son originalité. Ses rues sont étroites et les ruelles se terminent souvent par des escaliers.
II Grammaire
L’expansion du nom

L’expansion du nom sert à préciser le nom. Elle enrichit le nom. On peut enrichir un nom en lui ajoutant :
  • un adjectif : Cette vieille ville a de magnifiques sites. 
  • un complément du nom : Ghardaïa est une ville du Sud algérien
  •  une proposition subordonnée relative : La  Casbah qui est si renommée se trouve à Alger. 
La subordonnée relative est introduite par un pronom relatif (qui/que/dont/où) qui évite la répétition d’un nom. Ce nom est appelé son antécédent.
Souligne les expansions du nom dans les énoncés suivants puis dis quelle est leur nature grammaticale.
  • Si vous n’avez pas d’endroit en tête pour voyager, songez qu’il existe un endroit en Algérie où le lever du soleil sur les lacs ou la mer réinvente chaque jour le premier matin du monde. C’est El kala, un parc national longeant la frontière tunisienne.

  • A l'est de l'Algérie, au pied du massif de l'Eough, en bordure de la plaine, près de l'embouchure de la Seybouse, la ville s'échelonne du golfe aux pentes boisées. Héritière de l'antique Hippone dont les ruines existent encore, Annaba est aujourd'hui un port important.
III Grammaire 2
L’expression du but

Le but est le résultat, l’objectif que l’on cherche à atteindre ou à éviter. Son expression se fait par l’intermédiaire d’un complément circonstanciel de but ou une proposition subordonnée de but.
  • Le complément circonstanciel de but répond à la question dans quel but, pour quoi faire ?
Le but (c. c. de but) peut être exprimé dans une phrase simple par:
  • Une préposition (pour)
  • Une locution prépositive (afin de / en vue de / de peur de /de crainte de).
Exemple J’étudie pour réussir.

La proposition subordonnée circonstancielle finale ou de  but  peut être exprimé dans une phrase complexe par :
  • Des locutions conjonctives : pour que ; afin que ; de peur que ; de crainte que
  Après ces locutions conjonctives de subordination, le verbe est conjugué au mode subjonctif.
Exemple : Elle parle fort afin que tout le monde l’entende.
Surligne l’expression du but dans les phrases suivantes. Attention, il y a un intrus.
  • Avez-vous trouvé quelqu’un pour vous guider ?
  • Il faut installer des ralentisseurs pour la sécurité des piétons.
  • Il utilise une échelle pour grimper sur l’arbre.
  • Il lui acheté une voiture pour ses 25 ans.
  • Il a pris son parapluie de peur de se mouiller.
IV Conjugaison
Le présent de l’impératif 
On emploie le mode impératif pour exprimer :
  • l’ordre : Sortez immédiatement !
  • le conseil : Mangez beaucoup de fruits et des légumes. Evitez le gras et le sucre.
  • la prière : Aidez-moi, s’il vous plait.
  • l’exhortation : Découvrez la gastronomie de l’Orient.
Au mode impératif les verbes sont conjugués aux trois personnes : tunous et vousnon apparentes.
En général, les terminaisons sont ajoutées à un radical présentant les mêmes variations qu’au présent de l’indicatif
Personnes1er groupe (er)2ème groupe (ir)EtreAvoir
1er personne du  singulierChanteFinisSoisAie
1er personne du plurielChantonsFinissonsSoyonsAyons
2ème personne du plurielChantezFinissezSoyezAyez
Choisir la réponse correcte de la liste
Distingue les phrases du mode impératif des phrases au mode indicatif.
  • Ecrivez lisiblement. 
    ••••
  • Tu écriras une lettre à ton camarade. 
    ••••
  • Vite, suivez cette voiture. 
    ••••
  • Tu fais toujours tes devoirs. 
    ••••
  • Tourne à droite au prochain carrefour. 
    ••••
  • Tu prends l’escalier de gauche. 
    ••••
  •  Accroche ta veste au porte-manteau. 
    ••••
 
V Orthographe

Les accords dans le Groupe Nominal
L’adjectif qualificatif s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il qualifie.
Exemple : Un petit garçon / Une petite fille
Des petits garçons / des petites filles
Les adjectifs de couleurs s’accordent avec le nom qu’ils qualifient.
Exemple : Des fleurs blanches. Des draps blancs.
Des tulipes noires.
Exceptions : les adjectifs de couleur dérivés d'un nom : abricot, brique, bronze, crème, grenat, indigo, kaki, lilas, marron, nacre, noisette, olive, orange, paille, pastel, turquoise, tilleul, vermillon, etc. ne s'accordent pas.
Sauf ! Châtain, écarlate, fauve, incarnat, mauve, pourpre, rose, vermeil, violet qui sont assimilés à de véritables adjectifs ; ils s’accordent avec le nom.
Exemple : Elle avait les joues écarlates.
Surligne dans le passage suivant les adjectifs en vert et les groupes nominaux qu’ils qualifient en jaune.
La Grèce nous apparut sous un ciel clair, comme nous l’avions imaginée : des montagnes grises couvertes de maquis, des rochers nus, des falaises, des îles, des côtes profondément échancrées et cette mer bleue qui pénètre partout. L’avion volait bas et le bleu de la mer montait vers nous, splendide et pur.
-Sans cette mer, on aurait pu se croire au dessous des Hauts Plateaux, car les maisons ont la blancheur des villes sans fumée et les montagnes dénudées qui dominent la plaine ressemblent aux contreforts désolés qui barrent certains horizons du Sud algérien.
reactions :

Commentaires