U3F1ZWV6ZTIwODE0MDMyMDI2NDkwX0ZyZWUxMzEzMTI5MTIwOTQ2NA==

support pour le BEM blanc docx

support pour le BEM blanc docx


             Nadia nous parle du métier de ses reves quand elle n'avait que dix ans .    
         J’étais première de la classe sans efforts. Mais quand je disais que je voulais devenir plus tard mécanicienne, ma mère hurlait en se tordant les mains, persuadée que la voisine nous avait jeté un mauvais sort parce que je réussissais à l’école, à la différence de ses enfants à elle. Oui, je rêvais d’être mécanicienne dans un grand garage ou je serais habillée de bleu et ou je donnerais des ordres aux hommes qui traînasseraient 1 au lieu de travailler. Mon rêve était beau. Je me voyais couverte de graisse et de suie, la tête mi enfoui dans une grosse cylindrée, inhalant l’essence, les gaz d’échappement. Il n’y avait que moi pour trouver de la beauté à ce rêve.
        Mon père, lui, me disait : « Fais ce que tu veux. Tu es celle qui ne me donne aucun souci. Tu es mieux que tes frères, qui se croient tout permis depuis qu’on leur a dit qu’ils étaient des hommes. J’ai confiance en toi. »
Ma mère est très superstitieuse2, je ne sais où elle a attrapé cette maladie, mais elle voyait partout des sources de malheur. On ne comptait plus les interdits à observer (…) interdit de manger de la main gauche de donner du sel de la main à la main, de dire que tout va bien, que les enfants sont en bonne santé, qu’il réussissent à l’école etc….., etc…
En fait, entre ma mère et moi se dressait un tel mur d’ignorance que je ne pouvais discuter avec elle. (…) aussi préférais- je deviser3 avec mon père. Lui au moins me voyait fort bien en mécanicienne. Il ne me contrariait pas, se montrait attentif à tout ce que je disais et faisais.
Tahar BEN JELLOUN, Les raisons de la galère, 1996


Télécharger support pour le BEM blanc docx :
Aucun commentaire
Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire

NomE-mailMessage